Document sans nom accueil présentation articles agenda documentation livre d'or contact Paul Lombard Martigues
 
Libération de Martigues 21 août 1944 - Ajoutée le 08/08/2012 à 20:35.
 
 

LIBERATION DE MARTIGUES

21 AOUT 1944

******

 

Comme chaque année la ville commémorera avec fidélité et ferveur cette date du 21 août 1944 qui vit la libération de notre ville, de l’occupation allemande et la fin du régime de vichy (tout au moins localement car la guerre était loin d’être finie, seulement le 8 mai 1945).

Il peut sembler bizarre, pour toutes celles et tous ceux qui n’ont pas vécu cette époque, de donner ici à Martigues une aussi grande importance à cette date du 21 Août 1944 au même titre que le 14 juillet 1789, le 11 novembre 1918, ou le 8 mai 1945 fêtes nationales.

S’il en est ainsi, c’est que toute notre population voyait en ce jour, la délivrance de leurs souffrances de deux années d’occupation allemande (11 novembre 1942 - 21 août 1944), ainsi que de l’Etat Français de Vichy, instauré en France depuis la prise du pouvoir par Pétain le 10 juillet 1940.

Le débarquement du 6 juin 1944 des troupes alliées en Normandie donnait à notre population ici comme ailleurs l’immense espoir que cette délivrance était proche.

Le 15 août 1944 le débarquement réussi en Provence par les troupes alliées ne pouvait qu’accélérer la certitude de ce grand jour.

Dès le début août les allemands commencèrent les préparatifs pour leur retraite, en sabotant tout ce qui pouvait l’être (pont de chemin de fer à Caronte, ponts et quais du centre de Martigues), le 20 août 44, un vrai désastre.

Le 21 août à l’aube les allemands évacuèrent Martigues non sans peine car les résistants de la « première heure » s’activaient autant que cela se peut, face à un adversaire encore puissamment armé.

Malheureusement, l’arrestation du 8 juin 1944 au Fenouillet à la Roque d’Anthéron avait décapité la résistance Martégale de leurs principaux chefs de réseaux (communistes, socialistes, gaullistes), il s’en est suivi, cela va de soi, dans un moment pareil, une certaine confusion.

De ce jour 21 août, M. Max Payssé un des principaux acteurs de cette libération avec M. Georges Galdy devait dire :

« L’enthousiasme qui a saisi les gens était indescriptible. Pendant quinze jours la place de la libération (devant la Mairie à l’île) fut le carrefour de tous les espoirs. Dans les cafés le pastis du marché noir coulait à flots. Il y avait une joie inexprimable, un sentiment de fraternité que je n’ai jamais plus ressenti comme en ces jours là… »

Le lendemain le 22 août, l’arrivée de trois chars américains devait conforter l’acquis de la veille et accentuer encore cet enthousiasme.

******

Pour toutes celles et tous ceux qui pourraient être intéressés par cette période, on peut consulter à la Médiathèque Municipale le livre publié à l’instigation du Centre de Développement artistique et culturel de la municipalité de Martigues en 1986 : « Une ville du midi sous l’occupation, Martigues 1939-1945 de Jacky Rabatel ». Un formidable travail d’historien, c’est un hommage posthume que nous lui devons bien, lui qui nous a quittés trop tôt.

 

 

Paul LOMBARD

Maire Honoraire de Martigues

 

 




   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
Sondage Terminé.
Résultat des votes :
90.32 % Oui
9.68 % Non
0 % Sans opinion
62 votes au total
 
 
Baptême de la cloche de Notre Dame des Marins - Ajoutée le 03/07/2012 à 19:50.
 
 

BAPTÊME DE LA CLOCHE DE NOTRE DAME DES MARINS

 

A l’issue de la cérémonie du Dimanche 24 juin 2012, qui a vu la bénédiction de la nouvelle cloche de la Chapelle de la Vierge, qui portera le prénom de ma mère Césarie, de nombreuses personnes m’ont demandé une copie du texte de mon allocution, c’est avec plaisir que je leur transmets ci-après le texte intégral :

 

************

Monsieur le Député Maire Gaby CHARROUX, Monsieur le Curé de la Paroisse Père Benoît Delabre, Mesdames, Messieurs, Chers Amis, Fidèles de la Paroisse.

 

Je voudrais en premier lieu, remercier avec beaucoup d’émotion l’honneur que vous faites à ma famille, ainsi qu’à mon épouse et moi-même de baptiser suivant la tradition chrétienne, du nom de ma mère, la nouvelle cloche installée par la ville qui tintera au haut de la plus célèbre et la plus ancienne Chapelle de notre cité, connue sous le nom de la Vierge.

Cette attention de la part de la paroisse annoncée il y a déjà quelques mois par M. le Diacre et ami M. LIGONI André, je ne vous le cache pas m’a bouleversé jusqu’aux larmes et ma reconnaissance vous sera éternelle.

Vous le savez j’aimais beaucoup ma mère comme tout enfant, plus encore certainement par le malheur qui nous a frappé tous deux par la mort tragique de mon père.

Adolescent c’est elle qui m’a conduit par la suite dans mon engagement au service de notre population.

Certes elle n’était pas une pratiquante assidue, mais elle était quand même profondément chrétienne et respectueuse en pratique des rites de l’église.

En fait, la mort de mon père l’avait beaucoup ébranlée mais elle a beaucoup prié pour me préserver.

Avec sa cousine Germaine, Mme Geneviève GAUTHIER elles ne manquaient pas l’occasion de se rendre en pèlerinage à Lourdes. A son retour, elle plaçait discrètement à mon insu, croyait-elle, des petites médailles de partout où cela pouvait être pour assurer ma protection.

Indépendamment de sa pratique religieuse ma mère sous une apparence tranquille était une femme courageuse au delà du possible pour l’amour de mon père, celui-ci arrêté une première fois en 1942 et interné au Fort St Nicolas, elle avait toute seule forcé les portes de la Préfecture de Marseille pour être reçue afin de plaider la défense de mon père et elle a réussi.

Pire encore lors de l’arrestation des patriotes martégaux du 8 juin 1944 et qui devait se terminer par la tragédie du Fenouillet le 13 juin 1944. Elle était allée avec une amie juive qui parlait parfaitement l’allemand, que ma grand-mère hébergeait à la Ciotat, sonner au siège de la gestapo Rue Paradis, sous le futile prétexte de porter une veste à mon père, incroyable elles ont réussi à savoir ce jour là, sans le voir qu’il était toujours en vie. Pour moi elle était « Mère Courage ».

A la libération elle a été sollicitée sur une liste d’union comprenant tous les grands courants de l’époque, pour ce premier vote avec et pour les femmes, elle fut la 1ère élue de tout Martigues. Elle n’a rien revendiqué pour autant, heureuse de céder à des postes ses colistiers plus compétents, qu’elle disait.

C’était une grande femme modeste mais avec un fort caractère.

En 1953, fatiguée, elle s’est effacée volontairement et m’a demandé de la remplacer, sans grand enthousiasme de ma part je dois dire, car je savais toutes les servitudes que cela allaient m’imposer.

Pourtant je pense que cela l’a rendue heureuse et jusqu’à son dernier souffle dans les bras de mon épouse et de moi-même.

 

Et puis et enfin La Chapelle de la Vierge, c’est là que ma mère a fait sa confirmation après sa communion, tout comme moi-même en 1938. Ma grand-mère a été reconnaissante à la Vierge pour l’avoir sauvée de l’amputation de sa jambe rongée par la gangrène. Il y avait sur ce côté de la Chapelle en haut une vingtaine de béquilles qui marquaient les remerciements des patients sauvés ou guéris, sans parler des offrandes ce qu’on appelait le Trésor de la Vierge.

A l’arrivée des allemands, tout a disparu ou a été dispersé, fort heureusement le Trésor de la Vierge a été pour l’essentiel récupéré et préservé par l’évêché pour la céder aujourd’hui à notre Musée Ziem.

 

Voilà pourquoi les générations de Martégales et Martégaux sont attachés à cette Chapelle de la Vierge.

 

Vous comprendrez donc combien notre famille est heureuse et reconnaissante que Césarie soit honorée en ce jour.

Merci beaucoup…

 

Paul LOMBARD

Maire Honoraire de Martigues

 

 

   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
Lire les commentaires (2)
Sondage Terminé.
Résultat des votes :
91.8 % Oui
4.92 % Non
3.28 % Sans opinion
61 votes au total
 
 
ELECTIONS LEGISLATIVES DU 17 JUIN 2012 (2ème Tour) - Ajoutée le 28/06/2012 à 22:49.
 
 

 

ELECTIONS LEGISLATIVES DU 17 JUIN 2012

RESULTATS DE MARTIGUES (2ème Tour)

 

INSCRITS……………..        33 461

VOTANTS…………….           20 170 (60,27 %)

BLANCS OU NULS..               969 (  4,80 %)

ABSTENTIONS……..          13 291 (39,72 %)

 

ONT OBTENUS :

 

 

CHARROUX (Front de Gauche)

12 210

63,62 %

 

ESPALLARDO (FN)

6 985

36,38 %

 

DEUXIEME ANALYSE SUR MARTIGUES

 

Ces résultats confirment presque rigoureusement ce que nous disions à l’issue du 1er tour : un peu plus de 60 % pour la gauche réunie, un peu moins de 40 % pour la droite réunie.

Un fait nouveau près de 1000 bulletins blancs ou nuls d’électeurs et d’électrices qui n’ont pas choisis un ou l’autre candidat, c’est beaucoup.

La candidate du FN récupère la presque totalité des voix de l’UMP du 1er tour (4107 + 3103 = 7210).

Pour une candidate sortie de l’ombre depuis un mois seulement il ya de quoi fantasmer pour la droite à l’avenir. Un mariage de raison vaut quelquefois mieux qu’un mariage d’amour.

Aujourd’hui la gauche socialiste a les pleins pouvoirs : Président de la République + majorité absolue à l’assemblée nationale + majorité au sénat + majorité aux régionales = carton plein pour le pouvoir.

Si nos collègues socialistes ne tiennent pas leurs promesses le retour de manivelle sera terrible et avant peu.

Déjà moins de neuf points sur la confiance accordée à Hollande en un mois… Attention à la désillusion !

                                                                                                                                                                 

Paul LOMBARD

Maire Honoraire de Martigues


 
   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
Sondage Terminé.
Résultat des votes :
78.57 % Oui
21.43 % Non
0 % Sans opinion
42 votes au total
 
 
Page : [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 ] Précédente - Suivante
Haut de page
 
LMMJVSD
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
 
 
 
 
Accueil - Présentation - Articles - Agenda - Galerie - Documentation - Livre D'or - Contact - Liens - Contact - Mentions Légales / Confidentialité Réalisé par S.a.r.l. ORION